Accompagner ses fournisseurs, OUI ! Mais comment s’y prendre ?

Accompagner ses fournisseurs, OUI ! Mais comment s’y prendre ?

La démarche QUALITÉ TOTALE mène à considérer l’entreprise de manière étendue, depuis les clients jusqu’aux fournisseurs de rang N-1, N-2, …

Nous rendons un service à un client partenaire et nous attendons de même de nos fournisseurs. Une chaîne de confiance s’instaure qui renforce la prestation globale et le partenariat.

 

Certains grands donneurs d’ordres se sont organisés pour développer une relation de partenariat, afin d’atteindre l’excellence de toute la chaîne de valeur en y chassant les gaspillages.

Ils ont même détaché des équipes spéciales et des experts pour cette mission

Par exemple, Toyota pour accompagner son développement, a mis en place une cellule d’experts en charge de faire « grandir ses fournisseurs » dans la durée. En France, lors de la crise de 2009, les constructeurs automobiles français avec l’appui de la PFA (plateforme automobile), ont mis en place des cellules d’accompagnement (STF – Supplier Task force -chez Renault  et ERF- Excellence de la Relation Fournisseurs – chez PSA Stellantis).

Un tel classement de ses sites fournisseurs permet de déterminer les priorités d’accompagnement.

L’accompagnement en lui-même commence par un DIAGNOSTIC.

Il s’agit de réaliser une visite sur site et d’analyser en profondeur son niveau de performance autour de thèmes comme

 

A l’issue de ce diagnostic, il est conseiller de faire une VSM ou MIFA sur un produit représentatif, puis de bâtir un plan d’actions et un échéancier lié aux ressources nécessaires.

L’accompagnement s’inscrit par la suite dans la durée (2 à 3 ans).

L’objectif est de déployer les outils de l’excellence opérationnelle.

Il est conseillé de signer une charte permettant de formaliser les limites de l’intervention et les éventuels partages de gains.

Les interventions se font par alternance de :

Une démarche de type MONOZUKURI peut reprendre cet esprit.

Dans une approche de transfert des compétences, il est aussi possible de mettre en place une grille de suivi des compétences acquises. Ceci permet de suivre le niveau d’autonomie acquis par chaque intervenant sur chacun des outils et méthodologies. C’est un des livrables des actions d’accompagnement.

 

Les clés de la réussite :

  • Avoir le soutien et la participation du directeur du site.
  • Avoir un pilote/Relai sur place pour engager le suivi des actions
  • Etablir une chartre co-signée.
  • Travailler en toute transparence et en respectant les règles de confidentialité.
  • Maintenir une périodicité mensuelle de rendez-vous.
  • Alterner les chantiers soft skills et Workshop Gemba.
  • Préparer chaque chantier.
  • Allouer les ressources nécessaires.
  • Hiérarchiser les priorités d’intervention.

 

Il est nécessaire que ces sujets soient débattus et maitrisés en interne, avant de s’engager dans une telle démarche.

Par Alain Chaillié et Tanguy Boyaval, consultants experts Lean chez Apilean.

Vous souhaitez mettre en place une démarche de développement fournisseur ? Vous êtes fournisseur et votre client vous met à l’épreuve avec ce type d’approche ?

Apilean peut vous accompagner sur vos projets et vous renseigner sur les démarches et les réflexes à adopter. N’hésitez pas ! Contactez-nous.